LES GUERRIERS DU SALON

AVEC LES JOUEURS DE WARHAMMER 40 000

Des figurines de guerriers, dans le futur, sur la Terre assiégée post-apocalyptique. Tout ça posé sur une table de jeu dans un salon. En toute simplicité. C'est dans ce monde "où il ne fait pas très bon vivre" qu'Hervé et Julien passent une bonne partie de leur temps libre. Les deux joueurs de Warhammer 40 000 ont posé leurs figurines sur la table le temps d'une partie pour TARGO.

Huit. Deux dés viennent de rebondir contre un guerrier en plastique vert et gris métallique. “C’est les glorieux défenseurs de l'humanité qui vont tirer les premiers !”, s'enthousiasme Hervé, 44 ans, à travers la table de jeu. Face à lui Julien, 32 ans, commence à installer son armée bleue et rose. Il jouera en deuxième.

Dans la communauté Warhammer française, Julien et Hervé sont des petites vedettes. Hervé est modérateur du groupe Facebook “Warhammer France” et Julien le youtubeur derrière la chaîne “French Wargame Studio”, suivie par un peu plus de 15 000 abonnés. C’est chez Julien, qui a transformé une partie de son appartement en studio dédié à l’univers Warhammer, que la partie d’aujourd’hui se déroule.

studio-warhammer-40K-jeu-plateau

Créé en 1987 par l’Anglais Rick Priestley, le jeu de figurines produit par Games Workshop regroupe désormais des centaines de milliers d’adeptes à travers le monde. “Warhammer 40 000  est un jeu de figurines, qui se passe dans le futur. Dans un univers où il ne fait pas très bon vivre. L'espèce humaine est menacée, assiégée par des forces qui veulent s'assurer qu'elle disparaisse de la galaxie”, explique Hervé. Avant chaque partie, des règles précises sont fixées. Le joueur qui détruit le plus d’unités de l’armée adversaire en minimisant ses pertes a gagné.

figurine-warhammer-40K

Sur le plateau de deux mètres sur trois de Julien, un décor post-apocalyptique ultra détaillé trône au milieu d’affiches Star Wars et Batman. Cinq lampes ambiance studio de cinéma viennent éclairer l’ensemble. “Je peux imaginer que quelqu'un qui joue, peint, monte.. fait l'intégralité des activités du hobby pourrait facilement passer 10, 20, 30, 40 heures par semaine, sans se lasser”, reconnaît Hervé entre deux “déplacements stratégiques” mesurés au millimètre près. Car en dehors des parties, les joueurs de Warhammer passent la majorité de leur temps à peindre et accumuler les figurines, vendues parfois plusieurs dizaines d’euros l’unité.

Julien, qui a fait du jeu de figurines son activité professionnelle principale admet volontiers que “la place du hobby est quasi omniprésente” dans sa vie et “a mis de côté l'affectif et le social”. Il regrette que le wargame soit perçu de façon péjorative, “à la différence du modélisme qui est vu comme rigoureux, minutieux, ce genre de choses”.

Hervé, père de famille et chef d’entreprise, reconnaît lui aussi que son entourage a parfois du mal à comprendre son hobby. “On me demande toujours : quand est-ce que tu grandis? hahaha. Ecoutez c'est un jeu, c'est un hobby. Je dirai que tout ce qui stimule l'imagination et le lien social est à privilégier.”

figurine-warhammer-40K

Les deux armées s’affrontent depuis plus de trois heures. Derrière les rideaux fermés de l’appartement de Julien, la nuit est en train de tomber. Hervé doit rentrer chez lui. Ça tombe bien, les glorieux défenseurs de l’humanité commençaient à être en difficulté. Il remballe ses figurines dans des caisses en mousse spécialement conçues pour son armée. Julien replace ses elfes bleus dans la vitrine de son salon et éteint les lampes du studio. Dans la quasi-obscurité, un Chewbacca avec une planche de surf sous le bras surveille la table de jeu, en attendant la prochaine partie.

 
 

Article publié le 16/04/2018

 

Plus d'histoires

Dans le monde de Yann Minh.

Le club secret de trains miniatures sous la Gare de l'Est.

Quand tu regardes les Visiteurs un samedi soir et que ça dérape.